Mes pratiques

Humiliations diverses

S’il y a une chose de j’aime particulièrement, c’est humilier l’esclave qui rampe à mes pieds. Lui cracher à la figure, laisser couler mon crachat dans sa bouche béante, l’insulter, le gifler, le castrer, lui faire lécher mes pieds en le tenant en laisse, le dresser comme un chien, lui apprendre l’asservissement aveugle, pour finir par étouffer son visage avec mes fesses et lui poser dans l’anus un godemiché comme symbole de sa soumission à mon autorité..

Fouets et cravaches

Mes cravaches et mes fouets sont le prolongement de mon âme. C’est elle qui leur donne rythme, sensualité et force. Les coups que je porte à mon esclave, à l’endroit du corps qu’il me plaît de choisir et m’attire le moment venu, sont faits avec art et attention. Je peux être soft ou hard, douce ou sévère, selon les limites de chacun, et jamais je ne m’autorise à aller au-delà de ce que je pressens être le coup de trop qui gâche le plaisir. … Avec ou sans marque

Urolagnie – douche dorée

J’aime marquer mon territoire en urinant sur mon esclave, couché au sol et entravé. Faire couler mon champagne sur son corps ou directement dans sa bouche. Lui caler un entonnoir entre les dents et m’amuser à le voir avaler jusqu’à la dernière goutte. En version plus chic, j’aime parfois trinquer avec un esclave distingué en lui offrant une coupe de mon champagne personnel… Une vraie saveur, celle de l’humiliation de boire en signe d’appartenance.

Face sitting

Jamais tu ne pourras oublier mes fesses, qu’elles soient recouvertes de latex, de cuir, de dentelles ou leur peau nue, une fois que je les aurais posées sur ton visage. J’adore contrôler ta respiration, assise sur toi, de face ou de dos, au rythme du balancement de mes reins. J’aime l’idée que tu respires mon intimité, et que la reprise de ton souffle dépend de ma volonté. Je te marque ainsi de mon odeur de femme fatale. Un moment précieux que je t’offre.

Bondage et chaînes

L’art du bondage, que m’a enseigné une Maîtresse japonaise, me donne des ailes pour nouer ton sexe et ton corps. Si j’aime utiliser des cordes de couleur, c’est pour faire de toi un tableau figé, à ma merci. J’aime également le froid des chaînes et des menottes, utiliser ta ceinture comme une laisse ou ta cravate comme un bandeau sur tes yeux. J’adore aussi dérouler autour de ton corps un rouleau de plastic et te regarder ainsi momifié par ce filtre transparent…

Bougies et cire

Lors d’une domination, j’aime m’entourer de bougies et d’encens. Normal pour une Maîtresse orientale. J’aime le reflet mouvant que leur flamme donne à la pénombre de mon donjon. En fin de séance, lorsque qu’elles sont encore gorgées de cire chaude, j’aime aussi prendre l’une ou l’autre en mes doigts pour en faire couler quelques gouttes brûlantes sur ton sexe et ton corps. C’est ma manière à moi de te marquer et de laisser des traces éphémères sur ta peau.

Torture des tétons

C’est fou ce que l’on peut faire de tes tétons, quand on a un peu d’imagination, avec quelques pinces : pinces à linge, pinces crocodiles, pinces chirurgicales ou autres… Y ajouter des poids, les transpercer avec des aiguilles aseptisées, nouer le tout à une corde et te faire souffrir à ma guise en tirant la corde entre mes dents. Puis une fois libéré de ces entraves, te mordiller, t’achever avec mes ongles, cautériser tes plaies à la cire ou les rafraîchir avec des glaçons…

Trampling – piétienement

Marcher sur ton corps, avec ou sans talon aiguille, avec délicatesse ou détermination, écraser mes semelles de vent sur ton pénis, tes testicules, fixer ton regard hébété dans ces moments d’abandon, constitue pour moi un véritable moment de jouissance. Ma collection de paires d’escarpins et de bottes te laissera le choix : talons métalliques et acérés, doux et souples, sans oublier mes pieds nus ou gainés dans des bas de latex ou de soie précieuse…

Jeux de godes

Mon plaisir ultime est évidemment de te prendre avec l’un de mes godes-ceintures, toi en position de levrette, menotté et à ma merci. Mais le plaisir anal est multiple… Sur une table médicale ou à quatre pattes, tu prendras plaisir à toutes mes perversions : gode électrique, gode vibrant, gode gonflable (idéal pour élargir ton anus et t’initier à ce plaisir très particulier), sans oublier la jouissance qu’offre toujours un fist fucking réalisé avec maîtrise.

CBT – ballbusting

Si je noue ton sexe en séparant bien tes testicules de ton pénis, c’est parce que je sais combien une femme peut tenir l’homme par le bout du sexe. Je lui fixerai des pinces et des poids, presserai tes couilles jusqu’à te donner un sentiment de castration. Pour autant que tu les supportes, j’y planterai délicatement des aiguilles. J’adore aussi frapper, avec la main, le poing ou les pieds, un sexe d’homme ainsi présenté dans son carcan de vulnérabilité.

Electricité

S’il y a bien quelque chose de terrifiant, même si l’installation est homologuée, c’est de se faire poser sur le sexe, les tétons ou dans l’anus des points d’ancrage en vue d’une petite électrification. L’électricité est une fée. Elle vous caresse, d’abord, d’une manière très particulière, puis mon sadisme vous fera grésiller en augmentant la puissance des décharges. Un délice, en vérité, sans danger. Seulement la peur. Toujours

Fémininisation – sissy boy

J’aime féminiser les hommes. Pour ceux qui n’en dispose pas, je leur donnerai l’occasion de choisir jupes, corsets, bas, souliers, perruques et maquillages. Ainsi transformé(e), je me ferai un plaisir de t’apprendre à marcher avec des talons hauts, à te tenir avec élégance comme une vraie lady ou à te soumettre à mes caprices les plus sadiques comme une véritable petite pute de maison close du temps passé…

Masques en cuir ou latex

Quand j’en porte, je sens ma personnalité transformée au plus profond de moi. Au delà de son mystère, la dépersonnalisation du visage fait voir les choses autrement et repousser les limites de la relation. J’aime aussi faire goûter mes esclaves au port d’un masque en latex ou en cuir. Plongé dans le noir, les sens de la vue et de l’ouïe restreints, les sensations que je décide alors de lui faire vivre son démultipliées… L’effleurement provoque le frisson.

Fétichisme

Dans mon donjon, l’esclave fétichiste est le bienvenu. Que tu sois fétichiste des pieds, des chaussures, des cuissardes, des vêtements en cuir ou en latex, des corsets, tu seras étonné par l’imagination que je peux trouver pour sublimer l’expression de ce fantasme. Car ce fantasme est aussi ma passion et j’aime y donner toute la dramatisation énigmatique d’une mise en scène particulièrement érotique et sensuelle… Avec autorité.

Education anglaise

Vêtue de mon tailleur le plus strict, les bas hauts perchés fixés à des jarretelles invisibles à tes yeux, je te ferai goûter à l’éducation telle que pratiquée dans la bonne vieille tradition anglaise. Tu seras poli, respectueux et humble, pour recevoir dans une obéissance totale la frappe de mes fessées ainsi que les coups de ma canne ou de ma règle d’institutrice imaginaire. La moindre de tes impertinences sera punie avec fermeté et autorité.Infirmière

médicale

Attaché sur ma table médicale, les jambes bien écartées, tu me verras devenir l’infirmière de tes fantasmes, pratiquant avec art le massage et la dilatation anale, les lavements, la pose d’aiguilles sur ton sexe ou tes tétons… Sans oublier que j’adore prendre le temps d’enfoncer au fond de ton anus, lentement mais sûrement, un doigt, puis deux doigts, puis ma main, puis mon avant-bras jusqu’au coude, pour un fist fucking très érotique…